Iyad Ag Ghaly: Les jours sont-ils comptés pour le pire ennemi du Mali

 

Iyad Ag Ghaly: Les jours sont-ils comptés pour le pire ennemi du Mali ?

 

 

Iyad Ag Ghaly, le pire ennemi du Mali ne va pas bien, pas bien du tout même. Pour dire la vérité, il serait en train de mourir, seul, dans son trou à rat à la frontière algérienne. Sa santé, chancelante depuis quelque temps, s’est soudain fortement dégradée. Ceux qui voudraient le voir une dernière fois doivent se dépêcher et courir vers sa tanière car demain, peut-être, il sera trop tard ! D’autant que la minable défaite de son compère Cheikh Ag Aoussa devrait finir de l’achever !

La vie d’Iyad Ag Ghaly aura été une succession de crimes et d’abominations, de sang et de larmes : des civils déchiquetés sur ses mines, des soldats massacrés et éventrés à Aguelhok sur ses ordres, un peuple touareg jeté dans la misère, des trafics, des mensonges et des trahisons.

Une liste d’exactions et d’horreurs qui file la nausée !

Iyad Ag Ghaly aura finalement eu de la chance. Réduit à l’état de cadavre, il n’aura jamais à rendre compte de ses crimes devant la justice.

Quoi qu’il en soit, la confirmation de sa mort sera une sacrée bonne nouvelle pour le Mali. Elle provoquera à coup sûr la débandade de tous ses lieutenants, et l’effondrement de son mouvement terroriste. Le plus tôt sera le mieux !

Boubacar Samba
 

SourceLe Démocrate